Skip to content Skip to footer

PRESS RELEASE: Important information on the current situation within WACSOF

Important information on the current situation within WACSOF and appeal to members, partners and all other WACSOF key stakeholders for Calm and Patience

 
INTRODUCTION

In March 2022, representatives of a key WACSOF Partner wrote to the WACSOF Executive Committee Members to officially express their deep concern about a worrisome pattern of non-responsiveness to request and inquiries by Mr. Komlan Messie, then WACSOF General Secretary, regarding project obligations of WACSOF to them. Since Mr. Messie had not at any point prior to that shared any reports with any of the WACSOF Executive Committee Members informing them of such contracts and agreements, they invited him to formally explain the situation, and requested him to furnish them with comprehensive information on all WACSOF’s currently running projects so that they can respond to the partner. They also requested the accountant, Mr. Olomofe Olumide Abayomi, to provide the organization’s statements of accounts as part of their investigations. Both gentlemen refused to respond to the requests.
 
Due to the non-provision of adequate information to the Executive Committee, on the part of Mr. Messie and Mr Olomofe, recourse was made to the police authorities by the Executive Committee Members. Following questioning by the Nigeria police they promised to send all the documents and information requested, but did not comply. As a result of their sustained refusal to cooperate with these requests, the WACSOF Executive Committee resolved to suspend both Mr. Komlan Messie and Mr. Olomofe Olumide Abayomi, and from active service to the WACSOF Secretariat beginning from 28th April 2022 at 1:30 pm. 6th May 2022 at 12:30 pm respectively. Both Mr. Messie and Mr. Olomofe were instructed to remain within Nigeria until investigations into the matter of response to partners requests were satisfactorily determined. (Copy of both suspension letters attached)
 
Meanwhile, following his invitation by the Nigeria Police authorities, Mr. Komlan proceeded to shut down the WACSOF Secretariat, instructing all Secretariat staff to stay home until further notice, and travel out of Nigeria. Since then, he has remained outside of Nigeria and away from the WACSOF Secretariat, but has continued to arbitrarily represent WACSOF in discussions with partners and to carry out a coordinated campaign of disinformation against WACSOF’s best interests.
 
The Subversive  activities of Mr. Messie and Mr. Olomofe against WACSOF
Among the subversive activities of Mr. Komlan and Mr. Olomofe are the following:
 

  1. Komlan, single-handedly organised and held a false WACSOF General Assembly (Peoples Forum) in Benin Republic on 30 June 2022. This event is tagged “false” because it was never approved by the current WACSOF Executive Committee members, neither was Members of the Regional Secretariat aware or involved in the organization of the event. Even though the Executive Committee given the General Secretary the approval to commence planning towards a people’s forum since 2020, the process was challenged by lack funds and the effect of COVID 19 lock-downs. Hence, the plans were never finalized or approved. Nonetheless, the said General Assembly resulted in the election of a group of people posing as the new Executive Committee members of WACSOF, among which are people and entities who are not known WACSOF Members (as per records of Members within the WACSOF Secretariat). This act is illegal and inconsistent with the Charter of WACSOF. We advise all Members, Partners and stakeholders of WACSOF to disregard the outcome of that false General Assembly.
  2. While leaving Nigeria on 25th April 2022, Mr. Komlan carted away several properties and vital information of the organization, including administrative, financial and programmatic information, including the General Secretary’s official laptop and most of the information regarding WACSOF’s Programs and activities. These include records of contractual agreements entered into with partners, program/ project activity reports, mailing lists, etc.
  3. The former WACSOF General Secretary hijacked all of WACSOF’s online information and communication platforms, including its social media accounts and primary website (www.wacsof-foscao.org), which he uses as a tool to spread subversive narratives, false information and malicious accusations about the organization and its Executive Committee Members
  4. Mr. Komlan continues to present himself to partners and members as the General Secretary of WACSOF, while also sending out emails, letters and communiques to partners and Members in the name of WACSOF and with the letterhead of WACSOF in violation of the terms of his suspension and recent contract termination.
  5. In conjunction with Mr. Olomofe Olumide Abayomi, the suspended accountant, Mr. Komlan requested Ecobank Bank, Fidelity Bank and Zenith Bank to freeze the bank accounts of WACSOF using misinformation – particularly in the form of an erroneous interpretation of a court order issued on 9th May documents and signatures. We are glad to inform you that the WACSOF Secretariat has since regained control of all the Bank Accounts so frozen (documents regarding court process attached, sated 5th May 2022).
  6. Mr. Komlan have been manipulating WACSOF National Platform members and other civil society organizations through misinformation that present Mr. Olomofe and himself as victims of high-handedness and abuse by the WACSOF Executive Committee Members of which nothing of that sort is true.
  7. Messrs Komlan and Olomofe have both separately and jointly instituted several legal actions against WACSOF Executive Committee Members, some agents of the Nigeria Police Force as well as an Abuja High Court Judge. We are glad to inform you that one of those cases have been ruled in favour of the WACSOF Executive Committee Members

Actions Taken by the WACSOF Executive Committee to address the situation


Under the above outlined circumstances, and considering Messrs Messie’s and Olomofe’s general lack of cooperation with the WACSOF Executive Committee Members and WACSOF’s Partners, particularly their failure to share documents on WACSOF’s programs and activities with them, the WACSOF Executive Committee has taken the following decisive actions:

  1. Terminated the contracts appointing Mr. Messie as WACSOF General Secretary and Mr. Omolofe as Accountant and to initiate processes towards recruiting a new General Secretary to head the WACSOF Secretariat from 5th August 2022.
  2. Initiated processes towards carry out an independent financial audit of the organization’s accounts and institute appropriate legal processes to prosecute Mr. Messie Komlan and Mr. Olomofe Olumide Abayomi, if they are found wanting and in order to retrieve all WACSOF properties and information that still remains in their possession.
  3. Reopened the WACSOF Secretariat in Abuja, beginning from 13 May 2022 and are making progress towards normalizing the administrative and programmatic activities of the WACSOF Secretariat including through the re-establishment of contact with various WACSOF National Platforms, Members and Partners in order to ensure the smooth discharge of WACSOF’s programs and activities.
  4. Initiated the process of re-establishing appropriate information and communication platforms for easy dissemination of credible information about the organization. Accordingly, a new website controlled by the WACSOF Secretariat IT Unit, statutorily based in Abuja, has been created in the interim to cater for WACSOF’s communications needs. Other online communication tools and platforms are in the process of being re-established. You can find the website used of WACSOF at: www.wacsof-foscao.net, which will forthwith be the primary source of authentic information about WACSOF and its activities.
  5. Initiated the process of liaising with all partners and members in order ascertain all key information concerning WACSOF’s obligations under contractual agreements with partners in order to put in place modalities towards meeting them. This will enable us to restore, rebuild and strengthen the relationships of trust with them.
  6. Instructed the Secretariat to commence the process towards holding a proper WACSOF Peoples’ Forum in accordance with the salient provisions of the subsisting WACSOF Charter in order to adopt strategic programmatic thrusts for the Forum in consultation with Members and Partners as well as to select a new substantive Executive Committee to lead the organization into a greater future.
  7. Engaged the services of an experienced civil society engagement specialist to advise WACSOF on the process towards addressing all the challenges and difficulties created by the current situation as well as to advice on the management of WACSOF’s Regional Secretariat operations, particularly the implementation of its programs and activities.

In light of the above situation, we hereby appeal for all WACSOF stakeholders to remain calm and understanding in the most unfortunate downturn of circumstances for WACSOF. We also wish to invite all Members, Partners and stakeholders of WACSOF to join hands with us in rebuilding the battered image of WACSOF as a result of the unfortunate situation of the organization over the past 4 months. We specifically appeal to all as follows;

  1. Disengage from any and all communication with Mr. Komlan Messie, in which he posses as a representative of WACSOF. Equally disregard all forms of communication with any other persons purporting to represent WACSOF’s interests aside members of the WACSOF Secretariat located in Abuja or the ‘known’ WACSOF Executive Committee Members (whose status has not changed since their appointment in 2016)
  2. Without any delay, we advise all partners with outstanding commitments to be fulfilled by WACSOF under contracts or agreements previously signed, when Mr. Komlan was on Seat as WACSOF General Secretary to contact the WACSOF Secretariat in Abuja. For all official matters, please contact the WACSOF Secretariat using the following email addresses info@wacsof-foscao.netsecretariat@wacsof-foscao.net or contact@wacsof-foscao.net. Also, visit www.wacsof-fosca.net

 
Finally, we wish to assure you of our unshakable commitment to serve the best interests of the entire family of Civil Society in West Africa to the best of our ability going forward.

 
Aluta Continua!
 
For Executive Committee:
 
 
Mrs. Margret Udoh                                                            Mr. Pereira Dionisio
 1st Vice President                                                             2nd Vice President


Informations importantes sur la situation actuelle au sein du FOSCAO et appel aux membres, partenaires et à toutes les autres parties prenantes clés du FOSCAO pour le calme et la patience

Introduction

En mars 2022, un partenaire clé du FOSCAO a écrit aux membres du comité exécutif du FOSCAO pour exprimer officiellement leur profonde inquiétude face à une tendance inquiétante de non-réponse aux demandes de renseignements relatives à un projet adressées à M. Komlan Messie, alors secrétaire général du FOSCAO. Étant donné que M. Messie n’avait à aucun moment auparavant partagé de rapports avec l’un des membres du comité exécutif du FOSCAO les informant de ces contrats et accords, ils l’ont invité à expliquer formellement la situation et lui ont demandé de leur fournir des informations complètes sur tous les projets en cours au FOSCAO afin qu’ils puissent répondre au partenaire. Ils ont également demandé au comptable, M. Olomofe Olumide Abayomi, de fournir les relevés de compte de l’organisation dans le cadre de leurs enquêtes.

En raison de l’absence d’informations adéquates au comité exécutif de la part de Messie Messie et Olomofe, un recours a été fait auprès des autorités policières par les membres du Comité exécutif. Interrogés par la police nigériane, ils ont promis d’envoyer tous les documents et informations demandés mais ils n’ont pas obtempéré. En raison de leur refus persistant de coopérer, le Comité exécutif du FOSCAO a décidé de suspendre M. Komlan Messie et M. Olomofe Olumide Abayomi, de leurs postes au Secrétariat du FOSCAO à compter du 28 avril 2022 à 13h30 et 6 mai 2022 à 12h30 respectivement. M. Messie et M. Olomofe ont reçu l’ordre de rester au Nigeria jusqu’à ce que les enquêtes sur dossier des partenaires aient été résolues de manière satisfaisante.

Pendant ce temps, suite à son interpellation par les autorités de la police nigériane, M. Komlan a procédé à la fermeture du secrétariat régional du FOSCAO, ordonnant à tout le personnel de rester chez lui jusqu’à nouvel ordre. Il a ensuite entrepris de voyager hors du Nigeria. Depuis lors, il est resté hors du Nigeria et donc loin du secrétariat régional du FOSCAO, mais a continué à représenter arbitrairement le FOSCAO dans les discussions avec les partenaires et à se présenter comme secrétaire général du FOSCAO. Il a également mené une campagne coordonnée de désinformation contre les meilleurs intérêts du FOSCAO auprès des acteurs de la société civile et des partenaires concernés.

Les activités subversives de M. Messie et M. Olomofe contre le FOSCAO

Parmi les activités subversives de M. Komlan et M. Olomofe figurent les suivantes:

  1. Komlan, à lui seul, a organisé et tenu une fausse Assemblée Générale du FOSCAO (Forum des peuples) en République du Bénin le 30 juin 2022. Cet événement est étiqueté “faux” car il n’a jamais été approuvé par les membres actuels du Comité exécutif du FOSCAO, et le personnel du Secrétariat régional n’était ni au courant encore moins impliqué dans l’organisation de l’événement. Même si le Comité exécutif avait donné au Secrétaire général l’approbation de commencer à planifier un forum populaire depuis 2020, le processus a été mis à l’épreuve par le manque de fonds et l’effet des blocages de COVID 19. Par conséquent, les plans n’ont jamais été finalisés ou approuvés par le comité exécutif du FOSCAO. Néanmoins, ladite Assemblée Générale a abouti à l’élection d’un groupe de personnes présentés comme les nouveaux membres du Comité Exécutif du FOSCAO, parmi lesquels se trouvent des personnes et des entités qui ne sont pas des membres connus du FOSCAO (selon le registre des membres au sein du secrétariat du FOSCAO). Cet acte est illégal et incompatible avec la Charte du FOSCAO. Nous conseillons à tous les membres, partenaires et parties prenantes du FOSCAO de ne pas tenir compte ni reconnaître les décisions issues de cette fausse assemblée générale.
  2. En quittant le Nigeria le 25 avril 2022, M. Komlan Messie a emporté plusieurs propriétés et informations vitales de l’organisation, notamment des informations administratives, financières et programmatiques, l’ordinateur portable officiel du Secrétaire général et la plupart des informations concernant les programmes et les activités du FOSCAO. D’autres sont des enregistrements d’accords contractuels conclus avec des partenaires, des rapports d’activité de programmes et projets, des listes de diffusion, etc.
  3. L’ancien secrétaire général du FOSCAO a piraté toutes les plateformes d’information et de communication virtuelle du FOSCAO, y compris ses comptes de médias sociaux et son site Web principal (www.wacsof-foscao.org), qu’il utilise comme outil pour diffuser des récits subversifs, de fausses informations et des accusations malveillantes sur l’organisation et les membres du comité exécutif
  4. M. Messie continue de se présenter aux partenaires et aux membres en tant que secrétaire général du FOSCAO, tout en envoyant des courriels, des lettres et des communiqués aux partenaires et aux membres au nom du FOSCAO et avec le papier en-tête du FOSCAO en violation de sa suspension et de la résiliation récente de son contrat de travail avec le FOSCAO.
  5. En collaboration avec M. Olomofe Olumide Abayomi, le comptable suspendu, M. Messie a demandé à Ecobank Bank, Fidelity Bank et Zenith Bank de geler les comptes bancaires du FOSCAO en utilisant des informations erronées – en particulier sous la forme d’une interprétation erronée d’une ordonnance du tribunal rendue le 5 mai 2022 par un juge de la cour d’appel à Bwari, Abuja, Nigeria.
  6. M. Messie a manipulé les coordonnateurs des plate-formes nationale du FOSCAO, les membres et d’autres organisations de la société civile par le biais de la désinformation qui présente M. Olomofe et lui-même comme des victimes d’abus de la part des membres du comité exécutif du FOSCAO, ce qui n’est en aucun cas vrai.
  7. Messieurs Messie et Olomofe ont intenté séparément et conjointement plusieurs actions en justice contre les membres du comité exécutif du FOSCAO, certains agents de la police nigériane ainsi qu’un juge de la Cour d’appel d’Abuja. Nous sommes heureux de vous informer que l’un de ces cas a été tranché en faveur des membres du comité exécutif du FOSCAO

Mesures prises par le Comité exécutif du FOSCAO pour remédier à la situation

Dans les circonstances décrites ci-dessus, et compte tenu du manque général de coopération de Messieurs Messie et Olomofe envers les membres du comité exécutif du FOSCAO et les partenaires du FOSCAO, en particulier leur incapacité à partager des documents sur les programmes et activités du FOSCAO avec les partenaires, le comité exécutif du FOSCAO a pris les mesures décisives suivantes :

  1. Résilié les contrats nommant M. Messie au poste de secrétaire général du FOSCAO et M. Omolofe au poste de comptable du secrétariat régional du FOSCAO et a lancé des processus de recrutement d’un nouveau secrétaire général pour diriger le secrétariat Régional du FOSCAO
  2. Initiatié un processus visant à effectuer un audit financier indépendant des comptes de l’organisation et enclencher des procédures juridiques appropriées pour poursuivre M. Messie Komlan et M. Olomofe Olumide Abayomi afin que ces derniers répondent de leurs actes et procéder à la récupération de toutes les propriétés et informations du FOSCAO qui sont encore en leur possession
  3. réouverture du secrétariat du FOSCAO à Abuja, depuis le 13 mai 2022 qui progresse vers la normalisation des activités administratives et programmatiques du secrétariat du FOSCAO, notamment en travaillant à rétablir le contact avec les plates-formes nationales, les membres et les partenaires du FOSCAO afin d’assurer le bon déroulement des programmes et activités de l’organisation.
  4. Lancement du processus de rétablissement des plateformes d’information et de communication appropriées pour une diffusion facile d’informations crédibles sur l’organisation. En conséquence, un nouveau site Web contrôlé par l’Unité informatique du Secrétariat du FOSCAO, statutairement basé à Abuja, a été créé pour répondre aux besoins de communication du FOSCAO. D’autres outils et plateformes de communication en ligne sont en cours de rétablissement. Vous pouvez trouver le site Web utilisé par le Secrétariat régional du FOSCAO à :www.wacsof-foscao.net, qui sera immédiatement la principale source d’informations authentiques sur le FOSCAO et ses activités.
  5. Initié le processus de liaison avec tous les partenaires et membres afin de vérifier toutes les informations clés concernant les obligations du FOSCAO en vertu des accords contractuels avec les partenaires afin de mettre en place des modalités pour les respecter. Cela nous permettra de restaurer, reconstruire et renforcer les relations de confiance avec eux.
  6. Chargé le Secrétariat de commencer le processus vers la tenue d’un véritable Forum des Peuples du FOSCAO conformément aux principales dispositions de la Charte du FOSCAO en vigueur afin d’adopter des orientations programmatiques stratégiques pour le Forum en consultation avec les Membres et les Partenaires ainsi que l’élection d’un nouveau comité exécutif substantiel pour diriger l’organisation vers un meilleur avenir.
  7. Engagé les services d’un spécialiste expérimenté de l’engagement de la société civile pour conseiller le FOSCAO sur le processus visant à relever tous les défis et difficultés créés par la situation actuelle ainsi que des conseils sur la gestion des opérations du Secrétariat régional du FOSCAO, en particulier la mise en œuvre de ses programmes, projets et activités

À la lumière de la situation ci-dessus exposée, nous appelons par la présente toutes les parties prenantes du FOSCAO à rester calmes et compréhensives face à ce retournement de situation des plus malheureux pour le FOSCAO. Nous souhaitons également inviter tous les membres, partenaires et parties prenantes du FOSCAO à se joindre à nous pour reconstruire l’image meurtrie du FOSCAO à la suite de la situation malheureuse de l’organisation au cours  ces 4 derniers mois. Nous nous adressons spécifiquement à tous comme suit:

  1. Se désengager de toute communication avec M. Komlan Messie, en tant que représentant de FOSCAO car il ne l’est plus. Ignorez également toutes les formes de communication avec toute autre personne prétendant représenter les intérêts du FOSCAO en dehors des membres du secrétariat du FOSCAO situés à Abuja ou des membres « connus » du comité exécutif du FOSCAO (dont le statut n’a pas changé depuis leur nomination en 2016 et qui dirigent actuellement les activités du secrétariat du FOSCAO)
  2. Sans délai, nous demandons à tous les partenaires ayant des engagements en suspens à remplir par le FOSCAO en vertu de contrats ou d’accords précédemment signés, lorsque M. Komlan Messie était en poste en tant que secrétaire général du FOSCAO, de contacter le secrétariat Régional du FOSCAO à Abuja pour des discussions sur la voie à suivre. Pour toutes les questions officielles, veuillez contacter le Secrétariat du FOSCAO en utilisant les adresses e-mail suivantes: info@wacsof-foscao.net,seceretariat@wacsof-foscao.netoucontact@wacsof-foscao.net. Aussi visitez le site web: www.wacsof-foscao.net

Enfin, nous tenons à vous assurer de notre engagement inébranlable à servir au mieux les intérêts de toute la société civile en Afrique de l’Ouest au mieux de nos capacités à l’avenir.

La lucha Continua !

Pour le Comité Exécutif :

Mme Margret Udoh                                                                             M. Pereira Dionisio

1er vice-président                                                                             2e vice-président

Leave a comment

PRESS RELEASE: Important information on the current situation within WACSOF - WACSOFOSCAO